Mario Bergeron, romancier du Québec

#grand-regard
posté le 14-08-2019 à 05:30:57

Fin in extremis

Je viens de terminer la création de Grand-Regard et lajeunesse. Sept mois, c'est un temps normal, pour un roman de 200 pages. Par contre, il s'est passé quelque chose de rare. J'ai certes respecté le plan établi, sauf que ce dernier présentait une anomalie : je ne savais pas comment terminer ce texte.

 


 
 
posté le 18-07-2019 à 05:01:49

Grand-Regard et son premier corset

Nous sommes à la fin du 19e siècle et les petites filles, aux premières manifestations de la féminité, doivent changer leurs habitudes vestimentaires avec, entre autres, l'arrivée d'un corset. Voilà ce que doit vivre Grand-Regard. Elle n'est pas d'accord du tout !

 


 
 
posté le 09-04-2019 à 05:50:30

Grand-Regard et l'école

Je ne vous présente pas de résumé, car c'est le roman que je suis en train d'écrire et qu'il ne sera pas terminé avant la fin du prochain été. Je connais cependant sa source : le roman Grand-Regard et la Lumière, qui pourrait être publié cette année. Ayant aimé cette jeune femme de 1905, j'ai alors décidé de lui consacrer une histoire relatant son enfance et son adolescence, et qui portera le titre Grand-Regard et la jeunesse.

Voici l'extrait : Madeleine (son véritable prénom) a six ans et commence sa vie d'écolière. Avant même de franchir la porte de l'école, elle savait compter et connaissait l'alphabet. Ce qui n'empêche pas l'enseignante de se montrer très surprise par cette petite. Nous sommes en 1888.

 


 
 
posté le 06-01-2019 à 15:28:41

Grand-Regard et la Lumière

Nous sommes en 1905 et l'esprit d'un voyageur interplanétaire voit son vaisseau se désintégrer. Il a le temps de se projeter à l'extérieur, puis tombe dans une petite forêt. au nord d'un village, sous la forme d'une lumière. Un hasard lui fait rencontrer une Terrienne, une jeune femme de 25 ans surnommée Grand-Regard. L'être pénètre son esprit pour connaître son langage et les deux développent une relation chaleureuse. basée sur le respect d'autrui. Elle surnomme l'être Lumière, répond à son désir de demeurer éloigné de tout autre habitant de la Terre, en attendant que les siens répondent à ses appels de secours. Voici le type de relations que les deux entretiennent. Titre du roman : Grand-Regard et laLumière.

 


 
 
posté le 02-10-2018 à 05:45:38

Grand-Regard et la lumière

L'idée m'est venue lors d'un salon du livre de ma ville, alors que je flânais, en attendant le début de ma séance de signature. Je regardais les produits d'un éditeur se spécialisant en science-fiction, je lisais les résumés, pensant soudainement que "Ce n'est pas possible de faire la même chose tout le temps." Il faut dire que je n'aime pas le genre, même au cinéma, pour la simple raison que l'être venu d'ailleurs est plus que souvent dangereux ou terrifiant.

M'installant à ma table, je réfléchissais à tout ça, décidant de créer un extra qui serait un poltron, mais aussi un être humain 'différent' et de grand coeur, venant d'une galaxie qui ne connaît pas la guerre ni les armes. Comme mes romans se déroulent presque tous dans le passé, j'ai décidé d'un croisement entre un personnage d'époque (1905) qui a des relations avec l'esprit de cet être échoué sur Terre et ayant la forme d'une lumière. Tout ça s'est précisé en deux jours et le troisième, un homme m'a donné son commentaire sur mon roman Gros-Nez le quêteux,  assurant que le personnage féminin Grand-Regard était son favori. J'avais mon héroïne. Un plan établi, j'ai commencé la rédaction quelque temps plus tard et ce fut un grand plaisir d'écrire ce texte doux. Cependant, je ne suis pas gentil de vous présenter la presque finale, alors que Lumière est enfin secouru par les siens.

 


 
 
Chargement des articles suivants..