Mario Bergeron, romancier du Québec

posté le 17-01-2020 à 16:40:47

Suzanne et le café

Suzanne Staniowski est le personnage le plus particulier de mes créations. Elle est apparue dans mon roman secret Jenny de Manchester en 1979 et quand j'ai décidé de recommencer ce texte, sous le titre de Horizons, bien sûr que Suzanne était présente. J'ai aussi présenté sa version québécoise dans Quand ons'aime bien tous les deux.

 


 
 
posté le 15-01-2020 à 10:36:46

Le poète minable

Nous sommes en 1949, au début d'une nuit de septembre, moment idéal pour qu'un poète raté se manifeste. Un extrait de Une journée, une rue, centpersonnages.

 


 
 
posté le 05-01-2020 à 15:53:02

Le petit homme

Honoré Tremblay est un personnage qui n'apparaît qu'une seule fois dans ma série. Dans la seconde partie de Perles et Chapelet, se déroulant lors de la grande dépression des années 30. Je cherchais à créer un personnage à l'image de cette crise et l'idée m'est venue de m'inspirer des poèmes joual et misérables de Jean Narrache.

 


 
 
posté le 30-12-2019 à 11:16:34

Roman documenté

À mon entrée à l'université, 1993, je suis devenu fou amoureux des microfilms d'anciens journaux, y trouvant des tranches de vie sociale comme rarement les historiens en ont présenté. À ce moment, je préparais le roman qui deviendra la seconde partie de Perles et chapelet et qui portait alors le titre de Mademoiselle et le petit homme. Le personnage principal était Louise Tremblay, célibataire malgré elle, s'occupant tant bien que mal du restaurant familial le Petit Train. L'époque : la grande dépression des années 30. Alors, hop, aux microfilms pour mettre la main sur tout ce qui était intéressant relativement à ce moment d'Histoire. J'en ai tant trouvé que ces extraits de journaux sont devenus le squelette, le plan de ce que sera le roman. Approche que des critiques ont jugée originale : ce qui sépare les chapitres sont des extraits du journal local. Voici un exemple.

 


 
 
posté le 14-12-2019 à 04:48:30

Une petite fantôme

Voici un chapitre complet du roman que je suis en train de créer. Son titre : L'amicale des fantômes du Trois-Rivières métropolitain. Rappel : Après la mort, Roger et Annette (et non pas Dieu...) permettent aux trépassés les plus méritants de revivre chaque nuit, en qualité d'esprit, les moments des plus grands bonheurs de leurs vies sur Terre.

Le plus jeune de mes fantômes est une petite fille de quatre ans, prénommée Mimi et ayant vécu ses plus beaux instants sur Terre en 1971. Chapitre complet, donc. Dix de mes pages manuscrites. Un peu long, peut-être, mais cela devrait vous amuser et, en toute logique, la finale va vous vous faire pleurer.